L'ennéagramme

F13104.JPG"Qu'est ce que l'Ennéagramme" :


Le mot Ennéagramme vient du grec. Ennéagramme signifie figure à neuf points.
Aujourd’hui, en français, le mot Ennéagramme fait référence à un diagramme et à un système d’étude de la personnalité.
L’Ennéagramme propose deux applications : mieux se connaître et mieux comprendre l’autre.
 
L’Ennéagramme part d’une théorie de la personnalité qui propose que le potentiel de chacun, à la naissance, est immense. Le cercle représente l’infini nombre de possibilités de comportements possibles entre la personne et le monde extérieur. Ces multiples comportements possibles sont ramenés à neuf facettes principales.
 
En fonction de ses premières expériences de vie, l’enfant va percevoir le monde extérieur d’une certaine façon et surprivilégier une de ses facettes par rapport à d’autres.
Avec le temps, nous développons une vision du monde, des valeurs et des croyances qui dépendent de notre facette dominante. Le temps passant, nous ne voyons plus le monde extérieur qu’avec les certitudes de notre point de vue, et nous oublions les autres facettes de nous-mêmes. Nous nous privons ainsi de nombreux potentiels.
 
Prendre conscience de sa facette dominante, c’est commencer à se recentrer et réouvrir l’accès aux autres facettes, aux autres possibles.
L’Ennéagramme propose de mettre un nom sur sa facette dominante pour mieux nommer les autres facettes, et réveiller ainsi le reste de son potentiel.

L’Ennéagramme propose aussi de mieux comprendre l’autre en écoutant l'autre de  "son point de vue".

A un niveau spirituel, l'Ennégramme est un outil extraordinaire qui permet de de nommer et éclairervle fonctionnement de son égo, s'en désidentifier pour toucher enfin à l'être...

Yannick Bez
Formé à la transmission de l'Ennégramme par le Centre d'Etude de l'Enneagramme d'Helen Palmer France

 


Bez10

Yannick Bez : praticien en ennéagramme

 

Gestionnaire d’un groupement de pharmacies à Nantes, Yannick Bez s’est formé à l’ennéagramme auprès d’Eric Salmon à Paris, responsable du Centre d’études de l’ennéagramme et représentant français de l’école d’Helen Palmer. Yannick organise des stages de formation à cette technique de connaissance de soi, notamment à La Rochelle.

« On ne connaît pas les origines exactes de l’ennéagramme. On en retrouve des traces chez Pythagore et dans les congrégations soufies. C’est un outil psycho-spirituel qui permet de mieux se connaître et de mieux comprendre l’autre. Nous sommes le geôlier de notre propre prison et l’ennéagramme nous aide à trouver le schéma de la serrure pour nous évader. »

L’ennéagramme distingue neuf grands types de personnalités (ennéa : neuf en grec) qui ont été acquises à partir des premières expériences de l’enfant. Chacun va développer une vision du monde et une façon de se comporter dont il va devenir prisonnier. « La prise de conscience de notre travers principal va nous permettre de commencer à nous en désidentifier. Car si nous avons une dominante, nous pouvons développer les capacités que donnent les autres types de personnalités. »

Les neufs grands types sont 1, le perfectionniste, 2, l’altruiste, 3, le battant, 4, le romantique, 5, l’observateur, 6, le loyal, 7, l’épicurien, 8, le chef, 9, le médiateur. Les informations données dans un stage d’ennéagramme peuvent permettre à chacun de se reconnaître dans un des types ou bases. « Comprendre la vision de la réalité dans laquelle on s’est enfermé est la première étape pour aborder les huit autres points de vue et pour ouvrir l’espace dans lequel l’ego s’est réfugié. »

La représentation schématique de l’ennéagramme est un cercle avec les neuf bases situées sur son périmètre. Des traits tirés relient les bases selon un ordre précis montrant qu’il existe des passerelles et des « ailes » (par exemple 5 a comme ailes 4 et 6) montrant que chaque base n’est pas complètement enfermée dans son monde.

« La base, c’est la coloration particulière de l’être qui correspond à sa personnalité et c’est une clé d’accès à l’être. A partir de là, chacun peut s’ouvrir sur les potentiels des autres bases ou types. Mais chacun a une dominante. »

L’ennéagramme permet, en prenant conscience de sa dominante, de mieux se connaître, de mieux connaître l’autre, de pouvoir évoluer à partir de ce qu’on est et toucher à l’être.

 

 

 

Yannick Bez : un regard sur les neuf types de l’ennéagrammeF13103.JPG

 

L'ennéagramme est une cartographie très précise des personnalités humaines qui décrit neuf types de personnalité, en se basant non pas sur les comportements mais sur les motivations profondes et sur la peur avec laquelle l'enfant s'est construit.

Bien sûr l' ennéagramme ne se réduit pas à ces neuf types, il se compose aussi de sous-types, des flèches (que nous voyons sur le schéma) et des ailes qui sont la nuance apportée par le type à droite ou à gauche du profil de base.

Afin de ne pas compliquer cette présentation, je vous propose dans un premier temps un regard sur les neuf types et vous pourrez commencer à peut-être reconnaître le vôtre.

Le Un : le Perfectionniste " La Passion du Contrôle "
Visionnez le nombre 1 et vous comprendrez beaucoup ce type.
Droit comme un I, raide comme un piquet, c'est le rigide de l'Ennéagramme.
Il faut comprendre qu'on lui a volé son enfance en lui donnant des responsabilités plus élevées que son âge et en attendant de lui la perfection.
Il s'est senti critiqué et a développé la croyance qu'il devait être parfait pour mériter de vivre.
C'est un immense travailleur qui pour se reposer, change d'activité.
Insatisfait de lui, il est souvent en colère et ensuite il est en colère d'être en colère.
Le principal défaut du "Un" est de voir tous ceux des autres, car bien évidemment, son besoin d'exigence ne se limite pas à sa seule personne.
Son vocabulaire pourrait tourner autour de " Il faut, on devrait..."

Le Deux : L'Altruiste " La Générosité égocentrique "
Ce sont des individus (souvent des femmes) qui ne se sont pas sentis aimés, appréciés, désirés.
Alors pour compenser, ils ont décidé de se rendre indispensable en développant un sens du service à l'extrême pour qu'on leur témoigne de l'amour, de la reconnaissance et pour (croient-ils) se protéger de la possibilité d'un abandon.
C'est un expert des besoins de l'autre, il prétend agir gratuitement, c'était inconscient de son fonctionnement parce qu'en fait, pour lui, c'est un moyen de rendre les autres redevables et de les attacher à lui.
Son vocabulaire est souvent dans le sens de " tout ce que j'ai fait pour toi... ou j'ai tout fait... (sans réaliser que pendant ce temps l'autre étouffait !!!)

Le Trois : Le Gagnant " Le Tiercé Gagnant"
Enfant, il s'est construit avec des parents qui ont totalement transposé leur besoin de grandeur sur leur progéniture.
Il a appris à être apprécié pour ce qu'il fait et non pour ce qu'il est.
Etant dans un souci de perfection, cela le rend très " caméléon " ; il va choisir sa réplique selon son interlocuteur.
Il peut vivre dans le mensonge quand la réalité n'a pas l'envergure de ses besoins.
A force de jouer tant de rôles, il ne sait plus vraiment qui il est.
Il a tendance à s'enfermer dans la prison mentale de dépendance face au regard d'autrui.

Le Quatre : L'Artiste " La Quadrature du Cercle "
C'est un passionné toujours à la recherche de moments intenses qui le feront vibrer.
Sa devise pourrait être " Je souffre donc je suis "
Dire qu'n Quatre ne s'aime pas est un euphémisme et cela peut l'entraîner très loin, notamment dans le choix de ses partenaires affectifs; d’emblée, il va porter son choix sur des situations difficiles voire impossibles.
Pour satisfaire ce besoin vital d'émotions fortes, il atteint souvent des états aigus de désespoir car il est facile de trouver des raisons d'être pessimiste lorsque l'on transporte en permanence ce sentiment de culpabilité et une si mauvaise image de soi.
Cela développe un tempérament d'artiste qui lui permet de sublimer le quotidien.
C'est celui qui est heureux d'être malheureux.

Le Cinq : L'Observateur " La Plénitude dans l'isolement"
C'est le solitaire de l'Ennéagramme.
Il y a eu deux sortes d'enfance pour ce type :
- Soit il a eu un environnement trop étouffant donc besoin de se protéger.
- Soit il a souffert d'une grande solitude qu'il a transformée en nécessité.
Pour lui, la richesse c'est la culture, le savoir (c’est ce qui va le rendre autonome car il n'aura jamais besoin de demander à quelqu'un d'autre que lui) et son bien le plus précieux sont ses livres.
C'est un amoureux qui peut écrire des lettres enflammées à distance mais très peu démonstratif lorsqu'il se trouve face à la personne.
Il entretient une grande histoire d’amour, parfois éternelle, avec son idéal féminin : la solitude.
Souvent, il ne sait pas qu'il a un corps tant il est occupé à nourrir son mental.

Le Six : Le Loyaliste " Redoute le doute de tes doutes "
C'est la personnalité la plus complexe de l'Ennéagramme et parfois, il peut être confondu avec un autre type.
Pour comprendre un Six, il faut savoir qu'il a rencontré l'absurde très tôt dans sa vie, c'est à dire qu'il s'est trouvé très jeune face à un évènement qui l'a fait douter de lui et de ses facultés mentales (il y a une petite notion de folie chez le 6) et du monde extérieur qu'il considère comme dangereux.
Il est impossible d'imaginer ses contradictions intérieures ; pour lui, tout peut être vrai, même son contraire. Le doute est un état normal pour un Six.
Sa stratégie pour gérer sa peur est de se préparer au pire, il a toujours des plans de rechange au cas où... cala fait de lui un très bon joueur d'échecs.
C'est celui qui se prépare à mettre le pansement là où il n'aura pas mal.

Le Sept : L'Epicurien " Peter Pan au pays du plaisir".
Sous une apparence joviale, c'est le plus dépressif de l'Ennéagramme.
Pour lui, la vie ne doit être que plaisir, il a une peur viscérale de souffrir et il met toute son énergie pour éviter cela.
Il s'intéresse à tout, est très curieux de nature mais sans approfondir. Son pire ennemi c'est l'ennui.
C'est quand il répète un peu trop souvent " Je suis heureux " qu'il convient d'être vigilant, car c'est le moment où il a besoin d'en convaincre les autres qu'il est le plus dépressif.

Le Huit : Le Chef " Une petite pelote de haine "
Puissant, énergique, infatigable, c'est la Force de l'ennéagramme.
Le huit a le sentiment d'avoir dû se battre très tôt, son enfance fut soit difficile, soit il a eu à se battre devant un parent ayant une forte personnalité.
Se sentant humilié, diminué, s'il se montrait faible, il a développé la croyance que seuls les forts étaient respectés.
C'est un contrôlant qui veut maîtriser toute situation.
Face à son impuissance, sa faiblesse, il se mettra en colère et accusera l'autre d'être responsable avec une mauvaise foi évidente. N'oubliez jamais qu'un huit sera dangereux à la hauteur de son impuissance.
Il vit en permanence dans le rapport de force, si vous lui montrez qu'il vous impressionne, vous êtes perdu.
Paradoxalement, c'est toujours lui qui partira en croisade en premier pour défendre la veuve et l'orphelin.

Le Neuf : Le Médiateur " Un grand Amour silencieux "
L'enfant neuf s'est senti négligé, inexistant ou en trop, il a donc appris à se faire oublier pour être toléré (son rapport au corps est quasi-inexistant).

Il a appris très vite à ne pas déranger et ses propres besoins deviennent vite négligeables.
C'est certainement celui qui a le traumatisme le plus profond de la séparation avec la mère.
Sa peur est d'être séparé ou abandonné.
Il lui est impossible de prendre parti, il fuit tout jugement et tout positionnement.
Les enfants de divorcés, de commerçants, d'artisans sont souvent des Neufs ... devant l'indisponibilité de leurs parents, ils se font tout petits, se retirent et commencent ainsi une grande carrière d'abandon de soi.
Les Neuf ont souvent une morphologie assez enveloppée... C'est le poids de leur colère.

Alors, y aurait-il un profil dans lequel vous vous êtes reconnus ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :